Rechercher
  • apmotors95

Certains ont peur d'acheter un véhicule Crit’Air 3. Où en est-on ?

Mis à jour : sept. 15

Bref rappel des origines des Crit’Air

Avec 48.000 morts prématurées causées tous les ans par la pollution atmosphérique, le gouvernement a lancé le 1er juillet 2016 des « certificats qualité de l’air », dénommés « Crit’Air ». Ce dispositif vise à identifier le niveau de pollution des véhicules motorisés grâce à des pastilles de six couleurs différentes. Crit'Air affecte théoriquement tous les véhicules de transport motorisés. Selon les données du ministère de la Transformation écologique et solidaire, au 24 novembre 2019, plus de 15,7 millions d'autocollants Crit'Air ont été commandés en France.


Crit’Air 3 : Ou en sommes-nous ?

La mise en place progressive des zones à faibles émissions (ZFE) est basée sur la classification des véhicules Crit'Air. Ce dispositif permet aux collectivités de restreindre l'accès à certaines parties de leur territoire aux véhicules les plus polluants pendant une période donnée afin d'améliorer la qualité de l'air. Jusqu'à présent, il a été mis en œuvre par trois agglomérations: Paris, Grenoble et Strasbourg. 19 communes ont été sélectionnées dans le cadre du concours ZFE pour les projets annoncés par le Ministère de la Transformation et de l'Intégration de l'Environnement et l'Agence pour la Maîtrise de l'Environnement et de l'Energie (Ademe).

Les véhicules suivants sont concernés par la pastille orange, Crit’Air 3 :

- Les voitures à essence commercialisées du 1er janvier 1997 au 31 décembre 2005 (Euro 2 et Euro 3)

- Les voitures diesel commercialisées du 1er janvier 2006 au 31 décembre 2010 (Euro 4)

- Les véhicules utilitaires légers à essence commercialisés du 1er janvier 1997 au 31 décembre 2005 (Euro 2 et Euro 3)

- Les véhicules utilitaires légers diesel commercialisés du 1er janvier 2006 au 31 décembre 2010 (Euro 4)

- Les motos, cyclomoteurs, scooters et quads commercialisés du 1er juillet 2004 au 31 décembre 2006 (Euro 2)


Crit’Air 3 : Ou allons-nous ?

A partir du 1er janvier 2020 Et conformément à la loi indicative mobilité du 24 décembre 2019, les concessionnaires, concessionnaires et locataires (neufs ou d'occasion) sont tenus de présenter clairement la classification Crit'Air de leurs véhicules.

S'ils ne sont pas tenus de livrer le véhicule avec la vignette Crit'Air apposée sur le pare-brise, ils doivent néanmoins afficher le classement dans tous les supports de communication, y compris électroniques (site internet, afficheurs électroniques). L'acheteur d'un véhicule de l'un de ces fournisseurs doit vérifier que la classification du véhicule à vendre ou à louer est correcte.


Quelles sont les motivations d’achat d’un véhicule Crit’Air ?

Il est important de savoir qu’en l’absence de la pastille, l’automobiliste s’expose à une amende de 68 €. De plus, les communes peuvent accorder des avantages aux véhicules les moins polluants selon la classification Crit'Air: Le stationnement gratuit pour les véhicules électriques et des tarifs réduits pour les véhicules possédant une vignette de catégorie 1, 2 et 3.

Pour finir plusieurs autres avantages les uns plus importants que les autres peuvent pousser un automobiliste à choisir un véhicule ou un constructeur. La décision d’achat peut dépendre de :

- De l’originalité du design du constructeur ;

- Du confort du véhicule ;

- De la sécurité de la voiture ;

- De la qualité de finition des ingénieurs ;

- De la tenue de route du véhicule ;

- De la fiabilité de la marque ;

- L’aspect pratique de la voiture.


86 vues

AP MOTORS

3 rue de l'Escouvrier 95200 sarcelles

Tél : 09 70 46 66 46 - 07 71 79 30  91

N° de siret : 84907961100018

  • Suivez nous sur Facebook
  • Instagram
  • Pinterest
  • Icône sociale YouTube

copyright©2019 Ap-motos.fr tous droits réservés.